Menaces et mise à l’écart : l’ex-président de FTX.US révèle les vraies raisons de sa démission

Publié le 15 janvier 2023 à 12:00

par Vincent Maire

Plusieurs mois après sa démission, Brett Harrison, l’ancien président de FTX.US revient sur les véritables raisons qui ont conduit à son départ. Entre menaces, manipulations et mise à l’écart, ces révélations reviennent sur l’ambiance de travail qui régnait dans l’entreprise, ainsi que la personnalité ambiguë de Sam Bankman-Fried.

L’ex-président de FTX.US explique les raisons de sa démission

En septembre dernier, nous écrivions sur la démission de Brett Harrison, l’ex-président de FTX.US. À ce moment-là, nous étions très loin de nous douter de ce qui allait suivre, et l’intéressé est revenu samedi sur les véritables raisons qui ont conduit à son départ :

Il avoue que derrière les apparences, ses relations avec Sam Bankman-Fried (SBF) et ses associés avaient atteint « un point de détérioration totale, après des mois de disputes sur les pratiques de gestion chez FTX ».

Pourtant, les débuts avaient été tout à fait corrects, et Brett Harrison explique qu’il gardait de bons souvenirs de SBF, avec qui il avait travaillé chez Jane Street Capital. Lorsque son ancien collègue lui a proposé un post, d’abord par SMS, il s’est montré séduit par la vision. Il reconnaît que ses premiers mois chez FTX.US « étaient merveilleux » et qu’il bénéficiait d’une grande indépendance pour développer FTX.US.

Toutefois, les relations ont commencé à se gâter entre les deux hommes lorsque Brett Harrison a plaidé pour une dissociation entre FTX et FTX.US. En effet, celui-ci remarquait régulièrement que « les décisions ayant un impact sur les États-Unis venaient, sans avertissement, des Bahamas », bien que SBF semblait s’impliquer peu dans les affaires américaines :

Des menaces et des manipulations

Dans son long thread, Brett Harrison revient également sur la santé mentale de son ancien employeur, y voyant une piste de réflexion sur la « volatilité de son tempérament » :

L’ex-président de FTX.US explique qu’il n’était pas le seul à rencontrer des difficultés avec sa hiérarchie. Et pour cause, « plusieurs personnes expérimentées » dans des domaines comme la finance ou le juridique voyaient souvent leur jugement remis en cause, et il concède qu’il était difficile de « tenir tête à un manager peu sûr de lui et orgueilleux ».

Brett Harrison rapporte qu’au fil des mois, il a été victime de manipulations ou de réactions hostiles, puis a finalement été mis à l’écart :

En avril 2022, alors que l’ancien président de FTX.US envisageait de plus en plus la voie de la démission, celui-ci a fait le choix de se plaindre officiellement par écrit des conditions de travail. En réponse, il explique avoir reçu des menaces au nom de Sam Bankman-Fried, avançant que celui-ci « détruirait [sa] réputation professionnelle » si lesdits écrits n’étaient pas officiellement retirés, et que des excuses, qui avaient été rédigées à sa place, n’étaient pas présentées.

Suite à cela, Brett Harrison explique qu’il a terminé ses dossiers en cours pour se tourner vers son propre avenir. Il maintient également que les autres dirigeants de FTX.US et lui n’étaient au courant de rien quant aux crimes financiers gravitant autour de FTX :

Malgré tout, Brett Harrison revient sur la pression subie sur les réseaux sociaux par exemple, l’assimilant au scandale autour de FTX, rappelant toutefois ne faire l’objet d’aucune poursuite judiciaire.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.