La Maison-Blanche appelle à une meilleure régulation des cryptomonnaies en 2023

Publié le 31 janvier 2023 à 10:14

Par Vincent Maire

Source : Maison-Blanche

La Maison-Blanche a dévoilé sa feuille de route en matière de régulation de l’écosystème des cryptomonnaies en 2023. L’administration Biden appelle notamment le Congrès à renforcer le pouvoir des régulateurs pour empêcher les plateformes de commettre des abus avec les fonds des clients.

 

L’administration Biden s’exprime sur la régulation des cryptomonnaies

Vendredi, la Maison-Blanche a publié sa feuille de route de l’année 2023 en matière de régulation de l’écosystème des cryptomonnaies. Sans surprises, l’administration Biden appelle ainsi à une poursuite des efforts quant à l’encadrement de l’industrie, au nom des motifs habituels de stabilité financière et de protection des investisseurs.

Ainsi, une rétrospective de l’année 2022 est faite sur les crises traversées, avec en tête l’effondrement de l’UST et la fraude FTX :

« 2022 a été une année difficile pour les cryptomonnaies. En mai, un soi-disant “stablecoin” a implosé, provoquant une vague d’insolvabilités. Quelques mois plus tard, un important exchange de cryptomonnaie s’est effondré. De nombreux investisseurs ordinaires […] ont subi de graves pertes, mais heureusement, les turbulences du marché des cryptomonnaies ont eu peu d’impact négatif sur le système financier au sens large à ce jour. »

Concernant une hypothétique contagion de l’écosystème crypto à la finance traditionnelle, s’il est vrai que les crises internes ne doivent pas se propager, il sera toutefois intéressant de rappeler que le début du bear market s’est, au contraire, initié dans le cadre d’un ralentissement économique mondial.

Une distinction entre technologie et son utilisation

Malgré un appel à plus de régulation, nous pouvons malgré tout souligner que la Maison-Blanche semble faire la dissociation entre le socle technologique que représente l’écosystème, et l’utilisation qui en est faite. En effet, il est notamment souligné que ces technologies « peuvent offrir des moyens d’effectuer des paiements plus rapides, moins chers et plus sûrs ».

Il est aussi mentionné dans cette feuille de route que si les cryptomonnaies sont « relativement nouvelles », les risques encourus par les comportements de certains acteurs ne le sont pas. Ledit document ciblerait donc plutôt les entreprises gravitant autour de cette industrie.

Des règles logiques sont ainsi demandées, comme une meilleure transparence sur les risques associés et en matière de conflits d’intérêts. L’administration Biden demande également au Congrès de renforcer le pouvoir des régulateurs, de manière à empêcher les abus avec les fonds des clients.

Il est également avancé que « la mauvaise cybersécurité dans l’industrie » a engendré des hacks ayant permis à la Corée du Nord de financer son programme balistique. Toutefois, sur ce dernier point, la Maison-Blanche oublie a priori que les hacks en question concernent principalement des applications décentralisées qui, de fait, ne dépendent en rien de sa juridiction.

Malgré toutes ces lignes de conduite, il transparaît que les États-Unis manquent encore d’un cadre clair et harmonisé, à l’instar du règlement MiCA qui est en train de se mettre en place dans l’Union européenne.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.