Chute de Signature : La banque était accusée de blanchiment d'argent.

Publié le 17 mars 2023 à 13:36

Par Marine Debelloir

Source : Bloomberg

La banque Signature, qui a été mise sous contrôle des régulateurs la semaine dernière, aurait déjà été l’objet d’une enquête avant sa chute. Selon des informations rapportées par Bloomberg, la Securities and Exchange Commission (SEC) se serait notamment penchée sur ses clients issus de l’écosystème crypto. Le point sur ce que l’on sait pour le moment.

 

La banque Signature aurait déjà été accusée de blanchiment d’argent avant sa chute

Citant des sources anonymes, le rapport de Bloomberg indique que la SEC et les départements de la Justice de Washington et Manhattan étaient en train de se pencher sur le cas de Signature. Ils souhaitaient déterminer si l’institution aurait facilité le blanchiment d’argent, en échouant à mettre en place des mesures de surveillance adéquates.

À ce stade, on ne sait pas si ces enquêtes ont un lien avec la chute de Signature. Autrement dit, si les régulateurs se sont saisis de la banque parce que des informations ont été révélées au cours des investigations. Officiellement, ils ont pris la décision à cause de l’incapacité de la banque à fournir des informations fiables.

Selon Bloomberg, la banque – et ses équipes – ne sont à ce stade pas accusées de blanchiment, et il est envisageable que ces enquêtes soient classées sans qu’elles déclenchent de poursuites judiciaires. Mais pour l’instant, il est trop tôt pour en être certain. De leur côté, les actionnaires de Signature ont déjà annoncé hier qu’ils poursuivaient l’institution en justice. Ils reprochent aux équipes de la banque d’avoir affirmé que cette dernière était en bonne santé financière… Seulement trois jours avant sa fermeture forcée.

Les fermetures de banque secouent les États-Unis

Pour rappel, Signature fait partie des trois banques qui ont été fermées en succession rapide aux États-Unis, aux côtés de Silicon Valley Bank (SVB) et Silvergate. Le directeur de la SEC, Gary Gensler, a affirmé que son institution enquêterait sur ces chutes soudaines, et prendrait les mesures nécessaires si des actes illégaux étaient décelés.

De son côté, la Réserve fédérale a assuré il y a deux jours qu’elle soutiendrait la SVB et Signature, afin de garantir les dépôts des clients, via notamment des prêts à hauteur de 25 milliards de dollars. Le but est d’éviter la contagion à d’autres institutions bancaires. À travers ces fermetures, c’est par ailleurs l’écosystème crypto qui est touché par rebond : Signature faisait partie des rares banques à fournir des services aux entreprises du secteur.

Cela pourrait créer des difficultés pour accéder à des liquidités pour les entreprises du secteur des cryptomonnaies : celles-ci ont en effet souvent besoin de services qui s’étendent sur la semaine… Et pas aux horaires « classiques » des banques. Des services que Signature ou Silvergate fournissaient. Reste donc à voir comment vont se redistribuer les cartes dans les mois à venir.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.