Pour les Oscars, Brad Pitt et son champagne qui divise.

Publié le 12 mars 2023 à 20:16

Par Justine Le Bouhar

L’acteur à l’affiche du film « Babylon », accusé de violences par Angelina Jolie, voit son champagne « Fleur de Miraval » mis à l’honneur par la 95e cérémonie des Oscars.

 

Un choix crépitant. L’année dernière, deux champagnes différents étaient servis pendant la cérémonie des Oscars. Cette fois-ci, seul celui de Brad Pitt a été sélectionné pour la 95e édition, ce dimanche 12 mars. Mais ce n’est pas du goût de tout le monde : sélectionner ce champagne, c’est fermer les yeux sur différentes affaires peu reluisantes pour la star selon une partie de l’opinion publique.

Avec sept oscars à son actif, pour son rôle entre autres dans Le Stratège, L’étrange histoire de Benjamin Button ou encore dans le film de Quentin Tarantino Once upon a Time… In Hollywood, l’acteur international à l’affiche pour le long métrage Babylon n’est pas nommé cette année. Il pourra tout de même trinquer fièrement avec son champagne rosé, appelé « La fleur de Miraval ». La marque a d’ailleurs posté une photo d’une de ses bouteilles « en train de se préparer pour les Oscars » sur son compte Instagram.

Un champagne à moitié russe

C’est suite à l’achat d’un domaine dans le sud de la France que Brad Bitt et Angelina Jolie entament cette aventure viticole, en 2011. Le château de Miraval est une bastide de plus de 600 hectares dont 30 hectares de vignobles de Provence. Le couple, en collaboration avec deux familles de vignerons : les Perrin et les Péters commercialisent ce vin rosé pétillant surnommé « La fleur de Miraval ».

Sauf que depuis, le couple Pitt-Jolie a divorcé non sans tumultes. Brad Pitt accuse son ex-femme d’avoir cédé ses parts du château de Miraval sans le consulter et ce, malgré leur accord. Il lance alors une action en justice pour annuler la vente le 17 février 2022.

Depuis, ils ont finalement séparé en deux les parts, et Angelina Jolie a vendu les siennes à Yuri Shefler, un homme d’affaires et milliardaire russe connu un temps comme le patron de la plus grosse société d’exportation de vodka. Le journal Le Figaro avait détaillé cette passation, en mars 2022, dans un article retraçant le parcours de ce magnat de la vodka. Le contexte de guerre entre la Russie et l’Ukraine ajoute un embarras de plus dans l’opinion publique, même si cet oligarque russe s’est exilé de son pays d’origine et qu’il se dit solidaire du peuple ukrainien…

Soupçons de violences intra familiale

Et il n’y a pas que le champagne qui crispe dans ce choix des Oscars. En octobre 2022, Angelina Jolie a porté plainte contre son ex-mari pour son comportement violent, notamment sur ses enfants. Cela fait suite à une dispute en particulier, en septembre 2016, qui aurait débuté dans leur avion privé. Brad Pitt aurait accusé sa femme Angelina Jolie d’être « trop respectueuse » à l’égard de leurs enfants, dit-elle.

« Brad Pitt a attrappé Angelina Jolie par la tête et l’a secouée, l’a ensuite attrapée par les épaules et l’a à nouveau secouée avant de la pousser contre le mur de la salle de bain. (...) Brad Pitt a ensuite frappé le plafond de l’avion à maintes reprises, ordonnant à Angelina Jolie de quitter la salle de bain », affirme la poursuite, intentée par l’actrice, que le journal américain New York Times, a revélé le 4 octobre 2022. Et des violences, de surcroît, sous emprise de l’alcool, selon son ex-femme. Quelques semaines après l’incident, Angelina Jolie avait officiellement demandé le divorce avec Brad Pitt.

À l’époque de cette altercation, l’actrice aurait hésité à continuer les poursuites contre son ex-mari par peur d’exposer leurs enfants. Mais, selon les dires des avocats de l’actrice, exprimés dans la presse américaine, la récente volonté de Brad Pitt d’empêcher son ex-femme de disposer selon sa volonté de ses parts dans le vignoble l’aurait forcé à prendre la parole sur les violences qu’elle affirme avoir subies.

Rappelons que pour Brad Pitt en particulier, son accusation de violence envers son ex-compagne n’est pas, pour le moment, reconnue et que l’affaire suit son cours.

Mais une chose est sûre, après la vague Me Too et la libération de la parole autour des violences sexistes, désormais, une partie du public est intransigeante face à ces agissements. Surtout envers des stars internationales qui se montrent en public, notamment lors de cérémonies. Depuis les accusations d’Angelina Jolie, des voix s’élèvent : Brad Pitt a déjà été épinglé lors de ses interventions aux Golden Globes ou à la 48e cérémonie des César.


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.