c'est quoi une webradio

Publié le 7 mars 2022 à 10:29

Une webradio, ou netradio, est une installation informatique permettant la diffusion radiophonique sur Internet grâce à la technique de la lecture en continu.

Comme pour les stations de radio classiques, il existe des webradios généralistes, et d'autres diffusant de la musique thématique. En France comme tout service de radio les webradios doivent se déclarer au CSA (article 33.1 de la Loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication [archive]) et se soumettre à des quotas comme ceux imposés aux radios FM par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (articles 2 et 38 du Décret n° 2010-416 du 27 avril 2010) [archive]. Au Canada elles ne sont pas soumises à des quotas comme ceux imposés aux radios FM par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes. Il en existe des milliers car, techniquement, n'importe qui peut créer sa propre installation de webradio.

D'autre part, certaines webradios ne diffusent que du contenu sous copyleft, donc sans obligation de s'acquitter de redevances sur le droit d'auteur.

Vu la relative facilité de diffusion par le biais d'internet, qui requiert beaucoup moins de moyens que les radios FM, beaucoup de ces webradios peuvent proposer à leurs auditeurs un contenu sans publicité. Les webradios fonctionnent fréquemment en tant qu'associations et peuvent être financées par un système de donations.

 Historique

La première webradio diffusée 24h/24 s'appelait « Radio HK » et est née en février 1995. La technique utilisée était différente : un CD audio tournait en boucle et était diffusé par le logiciel d'audio-conférence CU-SeeMe. Radio HK a ensuite été une des premières à adopter les serveurs RealAudio.

La webradio est alors un médium de communication jusqu'ici destiné à des auditoires relativement restreints, avec un contenu habituellement ciblé pour une clientèle particulière et caractérisée par le fait que la diffusion soit souvent restreinte à Internet, par des amateurs (bien que de plus en plus de stations fassent preuve de structure, de professionnalisme et ayant jusqu'aux mêmes droits de diffusion que les stations terrestres conventionnelles).

Cependant, depuis le début des années 2000, une prise d'intérêt importante des radios FM existantes pour la diffusion sur Internet, que ce soit en lecture en continu ou par des podcasts (balados), indifféremment du fait que les stations soient publiques, commerciales ou associatives. Des entreprises de presse ou de l'audiovisuel (Télérama, Libération, Arte, etc.) ont également profité de la montée en puissance d'Internet dans les foyers et les bureaux pour créer leurs propres radios en ligne, à l'instar d'Arte radio, première webradio française de service public, créée en 2002.

Les stations de webradio peuvent attirer de quelques dizaines à plusieurs dizaines de milliers d'auditeurs selon la popularité du site, de l'émission, des animateurs, de la régularité des diffusions et de la capacité du ou des serveurs.

En 2007, une partie des webradios créées par des petites structures (simple particulier ou petites associations) vont devoir fermer du fait de la nouvelle règlementation sur les webradios dictés par les sociétés de production (SACEM et SCPP entre autres) qui demandent des droits de diffusion trop importants comparé aux recettes de ces webradios, etc.

lire plus sur wikipédia


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.