Elon Musk s’en prend publiquement à une cadre de Twitter, sans penser aux conséquences

Publié le 29 avril 2022 à 00:47

Vous pensiez que racheter Twitter allait le calmer ?

Deux jours après avoir officialisé son rachat de Twitter, Elon Musk recommence à tweeter beaucoup. Pour faire rire ses abonnés, il s’est amusé à cibler Vijaya Gadde, la juriste actuellement en charge de la sécurité sur le réseau social, sans s’inquiéter du harcèlement qu’elle pourrait subir.

Connu pour son humour sans filtre, parfois très limite, Elon Musk ne semble pas avoir pris la décision de se calmer en tant que futur propriétaire de Twitter. Après 24 heures plutôt discrètes sur le réseau social, le milliardaire a fait un retour triomphant mercredi 27 avril en multipliant les petites blagues et les provocations. Il s’est notamment moqué du réseau social TRUTH de Donald Trump, a proposé de racheter Coca-Cola pour remettre de la cocaïne dedans ou, fidèle à ses habitudes, a « trollé » certains tweets sérieux avec des blagues.

Si toutes ces petites touches d’humour ont plutôt fait rire (c’est aussi ce qui fait le charme d’Elon Musk), d’autres tweets font un peu plus polémique. Pour se moquer de l’actuelle politique de modération de Twitter, qui censurerait certaines idéologies de droite selon lui (alors que c’est l’inverse, selon une étude de Twitter lui-même), Elon Musk a publié un dessin moquant publiquement Vijaya Gadde, la juriste du réseau social en charge de la sécurité. Ce graphique met d’ailleurs en lumière le podcast de Joe Rogan, qui avait fait polémique sur Spotify à cause de ses propos anti-vaccin.

Cibler une cadre de Twitter, vraiment ?

Sans rentrer dans un débat sur la « liberté d’expression » et ses limites, est-il normal que le futur propriétaire d’une entreprise, seulement deux jours après l’avoir rachetée, cible publiquement une de ses cadres, avec sa photo, en incitant indirectement ses millions de followers à se moquer d’elle ? Vijaya Gadde, en tant que responsable légale de Twitter, a souvent été accusée d’être à l’origine des maux de ceux qui se sentent censurés.

Au lieu de jouer l’apaisement, tout en promettant des changements, Elon Musk a pris la décision de se moquer d’elle publiquement. C’est forcément limite, comme a pu le dire quelques minutes plus tard Dick Costolo, patron de Twitter entre 2010 et 2015 : « Harceler n’est pas diriger ».

En réponse au tweet de Dick Costolo, Elon Musk a fait semblant de ne pas comprendre. Il a rappelé vouloir un Twitter « neutre politiquement », alors que ses tweets ont plutôt tendance à favoriser sa propre façon de penser.

Vijaya Gadde, une vengeance personnelle ?

Selon les informations de Politico, juste après l’annonce du rachat de Twitter par Elon Musk, Vijaya Gadde a pleuré devant ses équipes. Vraisemblablement inquiète, la juriste ne semble pas une des plus grandes fans d’Elon Musk. Si le milliardaire n’a pas réagi publiquement à cette information, on doute qu’il ne soit pas au courant. Se moquer publiquement d’elle, en la lâchant dans la fosse aux lions, est-il un moyen de lui faire comprendre qu’il n’a pas apprécié sa réaction ?

Cet abus d’Elon Musk a en tout cas déjà relancé les débats sur le rachat de Twitter. Plusieurs associations tentent de bloquer légalement l’acquisition, ce qui semble complètement impossible. Seuls Elon Musk et Twitter peuvent mettre fin au deal, en versant une pénalité importante à l’autre (on parle d’1 milliard de dollars, ce qui n’est pas grand chose pour le patron de Tesla et SpaceX).

 

 

 

 

 

 


«   »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.